Font Size

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel
Previous 2013 - Art Street - Oupeye
Vote it
2.0/5 (3 votes)

A l'initiative du Centre culturel d'Oupeye (Liège, Belgique), au château d'Oupeye, ce premier septembre 2013, s'est tenu le festival d'Art Street et de Hip-hop, premier en Wallonie. 

Les graffitis photographiés sont des oeuvres de : NOVADEAD (B), DZIA (B), TOSKA (B), LOZIC (B), Kim HALEN(B) et KOOL KOOR (USA). 

Le festival en est à sa cinquième édition.  Vivement l'année prochaine !

Les photographies exposées ici ont été prises pendant la première semaine de septembre. Elles sont présentées d’abord, dans cette page sous forme de vue d’ensemble du cadre somptueux qui a servi d'écrin au travail important réalisé par ces artistes.

Ensuite, pour chaque artiste, vous pourrez, étape par étape, voir leur travail évoluer : de l’ébauche au travail final.  A partir de la page dédiée à l’artiste, vous aurez une courte biographie et surtout le lien vers leur site Perso.  Merci à vous de les visiter !

Je tiens à remercier les organisateurs pour leur initiative, la qualité de l’organisation et leur accueil super sympa.

Ma gratitude et mes sincères remerciements vont aux artistes qui m’ont perms de photographier leur travail, leurs nombreuses postures et leurs expressions corporelles et faciales : tout un spectacle en soi.

Ils ont tous témoigné

 ·         de patience pour commenter leurs intentions et leurs techniques

 ·         de gentillesse dans le contact avec le public, les amis graffeurs, les photographes

 ·         de grande convivialité

 ·         d’un savoir-faire impressionnant

 Et le plus interpellant, ce sont leurs multiples capacités à travailler ensemble pour que la fresque globale donne tout son sens. Entre chaque partie propre au graffeur, il y a cette zone commune d’intégration tant des formes que des couleurs qui démontre la recherche de cohérence, voire de congruence.  Cette fresque a son histoire, qui est contée par plusieurs graffeurs.  Aujourd’hui, c’est Kim HALEN qui a orchestré la manœuvre,  de main de maitre et avec le « soft finger » nécessaire !

Merci à vous pour cette complicité naissante !

Cordialement, Luc MELOTTE

Leave a Comment